Vous êtes ici

Accueil » Recrutement - formation » Carrière et formation

Carrière et formation

Les architectes et urbanistes de l’État sont depuis 1993 recrutés à l’issue d’un concours externe ouvert exclusivement aux architectes diplômés. Les candidats choisissent, à l’inscription, la spécialité dans laquelle ils s’engagent, donc le ministère de rattachement : les ministères de l’Égalité des territoires et du logement (METL) et le ministère de l’Écologie, du Développement durable, et de l'énergie (MEDDE) pour la spécialité « urbanisme-aménagement », le ministère de la culture et de la communication (MCC) pour la spécialité « patrimoine architectural, urbain et paysager ». Ce choix détermine leur affectation pour le premier poste. Ils peuvent en cours de carrière, demander leur changement de spécialité.


Le concours interne est réservé aux fonctionnaires et aux agents non titulaires de l’État ou des collectivités territoriales, sans limite d’âge dès lors qu’ils justifient d’au moins 5 années de service public et d’un diplôme d’architecte pour la spécialité « patrimoine architectural, urbain et paysager ».
L’examen professionnel est réservé aux fonctionnaires justifiant d’au moins 8 ans de services effectifs, âgés de 40 ans au moins et titulaires d’un diplôme d’architecte pour la spécialité « patrimoine architectural, urbain et paysager ».
Après réussite au concours, une formation d’un an, commune aux deux spécialités, est assurée par l’État et organisée conjointement par l’École nationale des ponts et chaussées (ENPC) et par le Centre des hautes études de Chaillot (CEDHEC).


A l’issue de cette formation, les AUE exercent en règle générale, des responsabilités au sein des services des ministères, dans ses directions régionales, dans les directions départementales des territoires ou dans les services territoriaux de l’architecture et du patrimoine (STAP) dépendant du ministère de la culture et de la communication.
Dans la suite de leur carrière, les AUE peuvent avoir accès aux emplois de direction en administration centrale (sous-directeurs) ou dans les services déconcentrés (directeur départemental des territoires, directeur régional de l'équipement, de l'aménagement et du logement, directeurs régionaux des affaires culturelles, chef de service territoriale de l’architecture et du patrimoine), ainsi que dans les organismes publics (écoles d’architecture, agences d’urbanismes, établissement publics foncier etc).
Le statut du corps prévoit un accès au grade d’architecte urbaniste de l’État en chef, après une carrière d’au moins huit ans. L’accès est possible, aux corps d’inspection générale.