Vous êtes ici

Accueil » Les architectes et urbanistes de l'État

Les architectes et urbanistes de l'État

Le corps des architectes et urbanistes de l'État (AUE) est né en 1993 de l’intégration dans le corps des urbanistes de l’État (UE), instauré en 1962, des architectes des bâtiments de France (ABF). Le statut du corps des AUE est définit par le décret n°2014-1623 du 24 décembre 2014 modifiant le décret n°2004-474 du 2 juin 2004 portant statut du corps des architectes et urbanistes de l'Etat publié au journal officiel le 27 décembre 2014. Ce décret modificatif crée notamment un nouveau grade d'architecte et urbaniste général de l'Etat (AUEG).


Le corps des AUE est constitué de deux spécialités :

  •  urbanisme-aménagement,

  •  patrimoine architectural, urbain et paysager

près de 450 agents (250 patrimoine, 195 aménagement) qui composent le corps des AUE ont été recrutés à l'issue d'un concours national puis bénéficient à l'issue de celui-ci, d'une année de formation dispensée conjointement par l'École de Chaillot et l'École nationale des Ponts et Chaussées.
 

Missions principales du corps

Les architectes et urbanistes de l’État forment un corps d’encadrement supérieur à compétence technique, scientifique, culturelle, sociale et administrative, qui assure à tous les échelons de l’État des fonctions de direction, d’étude et d’expertise dans les domaines de l’urbanisme et de l’aménagement, du logement et du développement durable.

Les AUE « urbanisme-aménagement » interviennent au même titre que l’ensemble des cadres dirigeants du ministère de l'égalité des territoires et du logement et du ministère de 'écologie du développement durable et de l'énergie dans les domaines qui relèvent de l’action de l’État. Les AUE aménagement participent à l’élaboration des politiques territoriales d’aménagement et de développement durable dans les domaines précités.